Aujourd'hui est un jour merveilleux...

05 avril 2013

J'ai vu ROUGE !

chaperon2facecoté

Grande fille devait trouver un joli déguisement pour la journée carnaval de son lycée. Un vote a même été lancé sur ma page facebook : fée clochette, cochonette...et une idée proposée : le petit chaperon rouge. Voilà donc ma version...

chaperonenpied

patron maison pour une cape drapée en velours et shantung rouge sang, une jupe en cotonnade rouge et broderie blanche, idem pour le petit tablier en coton blanc et broderie.

chaperonface1

petit panier pile poil comme il faut (hé oui, il fallait pouvoir y mettre les cours de la journée tout de même), avec un intérieur petits pois et zippé trouvé chez MIDICA à prix tout doux

chaperonprofilvue

Et parce qu'il était hors de question que ce petit chaperon sorte mal chaussé, chaussures à brides et talons achetées sur le marché du Capitole à 10 euros, et repailletées à la maison (colle en bombe et paillettes à saupoudrer CULTURA).

Posté par mariejao à 09:15 - Commentaires [26] - Permalien [#]


24 mars 2013

Belle fête des Rameaux mes petites dames !

palms' day(image prise sur le net)

Posté par mariejao à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mars 2013

Lecture de la semaine

visages

 

Une bonne centaine de pages à me dire que, décidèment, je ne vois pas où l'auteur veut en venir, et au moment où je me disais que j'allais remiser ce livre, un changement radical de cadre et de personnages. Et là, je me suis laissée prendre au jeu.

Des dessins, des milliers de dessins étranges retrouvés par un galleriste, des dessins mettant en avant 5 meurtres d'enfants non résolus, et un auteur évaporé. L'histoire d'une famille juive immigrée aux Etats-Unis, l'histoire d'une ascension, d'une réussite au prix de sacrifices incroyables...

Au final, je ne suis pas mécontente d'avoir laissé une dernière chance à ce livre. Une enquête pour laquelle j'avoue n'avoir pas trouvé la solution avant que l'auteur ne nous la livre, une saga familiale dans le NY huppé, un tableau assez juste du traitement que l'on réservait aux handicapés il n'y a pas encore si longtemps, et une présentation du monde de l'art .

Oui, finalement, je ne suis pas mécontente de lui avoir laissé une dernière chance de me surprendre, et le regret, au final, de quitter ces personnages auxquels je m'étais après tout attachée.

bonne lecture mes petites dames !

Posté par mariejao à 19:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2013

Mal de genoux !

marelle

 

Notre aînée vous dirait que notre couloir ressemble déjà à une salle de classe, des affichettes plastifiées pour le temps qu'il fait, qui passe, pour compter...les dessins de la mini s'y trouvant ...en nombre !

Quoi de plus normal donc qu'une marelle : 4 rouleaux de masking tape (shabby dans notre cas), un bon mal de genoux et le tour était joué. Un doudou chauffant (avec des noyaux de cerise à l'intérieur) fait office de palet ...Voilà de quoi occuper la blondinette par temps de pluie.

Belle journée mes petites dames !

Posté par mariejao à 12:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 mars 2013

Alléluia !

françois

Quelle meilleure raison pouvais-je trouver pour revenir auprès de vous mes petites dames que l'arrivée de notre nouveau Saint Père !

Un nouveau Père, un nouveau guide nous est donné. Alléluia ! Priez pour lui, comme il nous l'a demandé, priez pour

FRANCOIS

Posté par mariejao à 21:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]


19 mars 2012

Depuis ce matin, notre jolie ville rose est comme en état de siège. Des frères d'armes parachutistes tombés la semaine dernière, à Toulouse et Montauban.

Ce matin, un SMS de mon époux "le tueur de paras a tué 3 enfants..."

Une préfecture qui prend les devants, en intimant aux écoles  (que religieuses ?) d' intensifier la sécurité de leurs élèves.

Un autre SMS, émanant de notre aînée " les grilles et les volets sont fermés, les profs sont géniaux ils maitrisent l'affolement..j'ai pas vu mon frère..."

Un sentiment bizarre, une angoisse sourde, l'impuissance.

Rassurer le Papa qui est à l'autre bout de la France et qui, si il avait été là en ce moment, devrait se cacher d'être para.

Les enfants, les élèves sont en sécurité. Aucun ne rentrera seul.

Ville en état de siège qui pleure des enfants. Ville qui épie son voisin, en se disant "et si le tueur, c'était lui..."

 

 

Posté par mariejao à 14:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]

18 mars 2012

U.D.P.

Penser que nos soldats peuvent être une cible dans leur propre pays est insupportable...

 

bérêt rouge

 

 

Parce que trois de nos Bérêts Rouges, symboles du dévouement et de l'abnégation, sont décédés cette semaine, lâchement abattus en pleine rue.

Parce qu'un quatrième est encore entre la vie et la mort.

En union de prières avec les familles.

 

Par Saint Michel, vive les Paras  !

 

Un livre de condoléances virtuelles est à votre disposition sur Facebook

https://www.facebook.com/events/318364044884609/

Posté par mariejao à 18:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 mars 2012

chaque matin...

bonne maman

 

 

elle est là. Cette petite lumière, cette flamme qui vacille, le temps de mon déjeuner.

Juste histoire de me souvenir quelle bonne maman je dois être jusqu'au soir...

Posté par mariejao à 10:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 février 2012

Histoire de filles

les2les21les22les23


- Ma presque très grande et ma encore toute petite -

Images volées d'un instant où le temps suspendu , fait basculer mon coeur de Maman...

Posté par mariejao à 15:24 - Commentaires [6] - Permalien [#]

20 octobre 2011

dernier voyage

Encore quelques jours, une bonne grosse poignée, une louche ...je les compte sans toutefois trouver tout cela très réel. J'avais fini par m'accommoder de cette accumulation de semaines, de mois, fini par faire comme si l'angoisse n'existait pas.

Aujourd'hui, pour la dernière fois, tu vas survoler ce pays qui devrait être magnifique, s'il n'y vivaient pas ces fanatiques.

Aujourd'hui, tu vas faire le trajet inverse, tu as ramassé toutes tes affaires, tous tes souvenirs , ceux que tu nous raconteras, et tous ceux que tu taieras. Dans tes bagages, l'image de ces frères d'armes qui n'ont pas eu ta chance et ces lettres à nos enfants qui ne serviront pas...

Aujourd'hui, c'est le dernier vol, celui qui te ramène vers nous ou presque...

La routine de l'absence est rompue et jamais , je n'ai autant attendu le message m'annonçant ton retour sur la terre ferme.

Quelques jours encore, une poignée, plus que les doigts des deux mains... Tu nous manques, prends soin de Toi jusqu'à la fin...

DSCN3831

Posté par mariejao à 08:47 - Commentaires [8] - Permalien [#]